Performance Voix - Violoncelle - Paysages

Sophie Huguet - Pauline Weidmann

La nuit quand je regarde loin il y a ce dessein qui se trame, ces grandes superpositions de film recouvrant le loin enveloppant le loin. Ce qui vient du dedans là tout près du cœur. Il se chamailles des étoiles filantes dans un coin que je ne peux rattraper du regard. Les lumières s'étalent et s'échappent aussitôt. C'est une grande partition qui se joue sans bruit. J'en suis à me demander si cette image est bien vrai.

MATIN EUROPE

Et puis la route, parce que chaque fois que l'on s’arrête il ne faut pas oublier que l'on avance, nous continuons d'avancer, et malgré le fait que nous pensons reculer souvent, nous continuons de passer les heures et les jours à se rapprocher d'après, il y a un après qui ne fait qu'arriver sans cesse. 

Beaucoup de choses tombent, nous marchons sur des choses qui ne cessent de tomber, de se renouveler ailleurs. Rien n'est vraiment stable vu d'ici, de cette cavale sans limitation de vitesse. 

Respirer cette course ////// SEULS

Depuis notre poste, nous les avons vu passer, tout bleuis par le matin, ils avaient comme des uniformes de fortunes, ils traînaient avec eux des fumées de boissons chaudes, des buées de souffles, des sentiments. Dans une même direction, ils sont passés devant nous.

Sans être vraiment concernés, nous nous sommes mobilisés à l’intérieur. Nous avons pensé les suivre.

Seulement nous restons, à l'abri de nos peurs, nous restons là, à regarder les choses passer devant nous et nous continuons de donner de l'importance à ce qui se voit, en passant.

Nous n'avons pas de force pour retenir ce qui passe, nous restons et nous nous souviendrons.